jeudi 3 août 2017

NAKED HEAT, la nouvelle palette Urban Decay qui met le feu aux poudres!

Salut à toutes !

J’espère que vous allez bien et que vous ne souffrez pas trop de la chaleur, ou au contraire de la fraicheur, car j’ai cru comprendre que dans certaines régions, c’est plutôt le froid qui prime. Pour ma part, c’est grosse chaleur. D’ailleurs on va rester sur le côté chaud avec une revue intensément brulante : la Naked HEAT est bel et bien arrivée chez moi. Je.suis.Faible.  

Matez-moi cette merveille

 Ça faisait des semaines que je n’avais pas craqué pour un produit make up, même pendant les soldes, je pensais être définitivement guérie de mes folies acheteuses. Surtout, je ne pensais pas craquer pour la nouvelle Naked, mais les différentes revues m’ont vraiment convaincues. La pigmentation semble dingue, et les différentes couleurs diffèrent totalement de ce que j’ai déjà, et ce genre de couleurs orangées, chaudes sont sublimes sur les yeux verts. Tout cela réunie fait de la Naked Heat LA palette à avoir.

J’ai profité d’une réduction de 20%, je l’ai donc touchée à 39,99€ ce qui était plutôt « raisonnable » pour une palette Urban decay. D’autant plus que je n’en avais pas achetée depuis quelques temps.


LE PACKAGING

Plus solide que la 1 mais peut-être un poil plus fragile que la 2 et la 3 qui étaient en métal, celle-ci est en plastique dur. Cependant, le packaging semble solide et de qualité, on n’a pas l’impression de quelque chose de cheap. On a une palette dans les tons très chauds avec un dégradé allant de l’orange au rouge, rappelant les tons que l’on retrouvera à l’intérieur. Même si ce n’est qu’un détail, je suis clairement fan du packaging. Bien plus que le style Too Faced, plus enfantin, par exemple. Mais ce n’est qu’une question de goût.. !




LES TEINTES

On retrouve, comme dans chaque Naked, 12 teintes. On retrouve 4 teintes irisées, et 8 mattes.

OUNCE : c’est le nude clair de la palette. Plus clair que la plupart des carnations, il est idéal pour appliquer sur toute la paupière, il est bien pigmenté et lumineux.

CHASER : c’est un beige qui est lui aussi ideal pour être appliqué sur toute la paupière mobile.

SAUCES : c’est une teinte très claire, beaucoup plus orange que les premières, elle est parfaite pour le creux de paupière.

LOW BLOW : c’est la deuxieme couleur qui sera idéale pour le creux de paupière. Cette teinte est plus marroné que la première, et un peu plus foncée.

LUMBRE : c’est le 1er irisé de la palette. C’est un orange avec des nacres dorés. J’en suis déjà dingue en ligne sous l’œil. Il est hyper lumineux.

HE DEVIL : celui-là est vraiment représentatif de la tonalité générale de la palette. C’est un orangé/ rouge mat et assez clair. Il sublime les yeux verts à merveille. Je trouve ce fard vraiment très original.



DIRTY TALK : le second irisé de la bande est bien plus prononcé que le premier puisqu’il est rouge/ orange avec des nacres de même couleur. Il est hyper pigmenté.

SCORCHED : celui-là fait partie de mes préférés. C’est un sublime irisé, beaucoup moins rouge que le second et donc bien plus rosé. Selon moi, c’est un rose gold, comme on les aime !

CAYENNE : Cette couleur est très chaude, aux sous tons orangés affirmés. Elle me fait penser aux paysages de pierres chaudes. C’est un régal sur les yeux verts encore une fois.

EN FUEGO : encore une de mes teintes favorites, c’est notamment dû à son originalité. Je n’ai jamais vu une teinte comme celle-ci. C’est un rouge-rosé mat, sublime !

ASHES : c’est le seul fard violine de la palette. Je trouve que c’est une très bonne idée d’avoir intégré ce genre de teinte qui s’accorde très bien avec les précédentes. Et c’est encore une très bonne chose pour les iris vertes !

EMBER : c’est le dernier fard irisé de la palette et non des moindres. C’est un sublime marron-violine qui sera sublime en coin externe. Il est assez foncé, certainement trop pour le coin interne.




Je trouve les noms hyper compliqués, et pas vraiment explicites mais j’aime bien, et puis c’est rigolo de voir les différentes youtubeuses galérer avec hahaha.

LA PIGMENTATION

Alors là, je pense qu’on est sur quelque chose d’assez foufou voire inédit. Je suis habituée aux palettes Too Faced ou Urban Decay, qui ont déjà une super pigmentation en général, mais alors là, je suis bluffée. Les fards sont d’une pigmentation intense, que ce soit les foncés ou les plus clairs, les mats comme les irisés. D’ailleurs, ils le sont presque un peu trop, il faut avoir la main légère et bien estomper, sans quoi, le maquillage peut être vite trop voyant et compliqué à réaliser pour les novices.

Mais on ne va pas se plaindre d’une telle pigmentation, qui est très appréciable.

LA TENUE

Je vous parle toujours de la tenue avec une base sous les fards. Jamais je n’applique quel que fard que ce soit sans base. J’ai appliqué celle de chez Kiko, et j’ai été ravie de voir que mon maquillage a tenu toute la journée. Et croyez-moi qu’en ce moment il fait bien chaud à Nice !

Les fards ne sont pas réellement poudreux. Les irisés peuvent faire quelques chutes, mais en faisant attention par la suite, je n’en est plus eu.


J’ai été un temps lassée par les Naked qui avaient toujours des ressemblances, ou qui n’avaient rien d’innovant au niveau des teintes. Celle-ci se démarque clairement de ce qu’on voit en général et en plus la qualité est plus qu’au rendez-vous. On comprend de moins en moins le coté « naked » puisque cette palette n’a rien de naturel, même si UD le met dans la présentation de la palette, on ne peut pas dire que ce sont des teintes nudes, bien au contraire ! Je suis donc ravie d’avoir finalement craqué sur cette palette qui est parfaite pour les iris vertes !


Et vous, avez-vous envie de craquer pour cette palette? 
Que pensez-vous des teintes? 

Manon
Facebook - Instagram - Hellocoton - Twitter
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci et à très vite ♡♡♡