lundi 14 septembre 2015

[ACNE] A 20 ans, ma peau et moi sommes enfin réconciliées

Hier, pour la première fois depuis cinq années, je suis sortie démaquillée. Dis comme ça, c’est effectivement la chose la plus futile. Mais pour moi ça a été une victoire, une triste victoire quand même, plutôt superficielle en apparence. Certaines comprennent forcément le calvaire d’une peau à imperfections. Pas n’importe lesquelles, les imperfections sévères. Alors oui, hier je suis enfin sortie démaquillée, sans fond de teint, correcteurs. Rien, à nue. Sur les yeux, je m’en fiche de sortir sans rien, mais sur mon horrible peau, il était hors de question que je me montre à nue. 

Mon calvaire a commencé en Troisième, lorsque j’ai eu une grosse poussée d’acné. Etant adolescentes, on s’en moque un peu, les boutons sont de sorties sur toutes les figures, et ne pas en avoir relève de l’exploit. Après une première cure de Roaccutane, mon calvaire était derrière moi, j’avais retrouvé la peau de bébé dont j’ai toujours rêvé. Puis au lycée, en Première, mon calvaire est revenu puissance 10. C’est une peau remplie d’acné qui m’accompagnait chaque jours, et cette fois, je me sentais quand même plus seule. Peu de personnes avaient une telle acné. Seule boutonneuse d’une classe à la peau parfaite. Sous conseil de mon dermatologue, j’ai alors recommencé une cure de Roaccutane, afin de me sentir mieux, mieux dans ma peau. 

Finalement ces traitements se sont révélés inefficaces sur moi, et lors de ma 1ère année de Faculté, je me suis prise une claque ; une acné hormonale sévère. Ce n’était plus une acné d’adolescente qui frappe à quelques endroits. Non, c’était les gros boutons d’acné, qui font extrêmement mal, qui viennent sans vraiment repartir. Le même genre que tu vois quand tu tapes « Acné sévère » sur Google. 
A ce moment-là c’est tout ton être qui prend un coup, et la seule chose qui te reste, c’est le maquillage. Camoufler toutes ces horribles choses qui t’empêchent de sortir ou de te regarder dans un miroir. Il était hors de question que je sorte démaquillée, même pour une simple baguette dans ma rue, ça relevait de l'impossible. J’étais défigurée

Après que l’on ai trouvé la source de mon problème, mon acné a commencé à disparaitre, bien 1 an et demi après le début de mon calvaire. Elle a ensuite laissé place à de très vilaines traces d’acné. 
Je n’étais donc pas sortie de mon calvaire. Mon dermatologue m’a d’ailleurs conseillé de ne rien faire pendant 2 ans. C’est très long lorsqu’on ne supporte pas sa peau et ces marques de boutons. 

Aujourd’hui, ça fait 1 an et demi que je supporte mes cicatrices et que je les vois disparaitre au fil des mois. A ce jour, il me reste quelques traces, persistantes, qui étaient bien violettes et donc bien coriaces. 
Aujourd’hui, je supporte bien mieux ma peau que j’essaie de maquiller de moins en moins, car j’ai gardé cette habitude de bien travailler mon teint. 

Et comme je vous l’ai dis, hier a été une grande première, puisqu’après 5 ans d’une peau acnéique, je suis enfin sortie sans rien. Je me sens enfin capable de sortie à nue, même si ma peau est encore loin d’être parfaite. 

L’acné est vraiment une tare pour celles qui en ont. Evidemment, il y a plusieurs stades d’acné, et l’acné sévère peut vraiment bloquer une vie. Le peur du regard des autres, de son propre reflet dans le miroir mais surtout une perte de confiance en soi évidente. Ce n’est pas simplement un problème superficiel, c’est également des douleurs et ça a une réelle conséquence sur le moral. Mais comme tout passage difficile, il faut savoir rester forte, et je suis persuadée que tout problème se guérit. Il suffit juste de trouver les bons remèdes, ceux qui conviennent à la source de notre problème. 

Pour la première fois ici, j’ai voulu me confier sur ces dernières années difficiles où mon acné m’a pourrit la vie. Mais surtout vous dire qu’il « suffit » de trouver la source de notre problème pour le guérir. Comme je vous l’ai dis, j’ai essayé de nombreux traitements, dont plusieurs très forts comme le Roaccutane, mais la source étant hormonale, ces traitements ne pouvaient me guérir. Alors à toutes celles qui souffrent d’acné, soyez forte, et si le maquillage vous permet de vous sentir mieux, il n’y a aucune honte à couvrir tout cela, bien au contraire! 

Et vous, avez-vous déjà vécu un calvaire à cause de l’acné?

 Manon
Facebook - Instagram - Hellocoton - Twitter

15 commentaires:

  1. Quel courage d'écrire cet article, je suis sûre que c'est difficile d'en parler également. Je lève mon chapeau car moi j'ai du mal a assumer mes petits boutons quand la période du mois arrive alors que ça semble tellement ridicule à côté de ce que tu as vécu toi. Bise ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vraiment pris mon courage à 2 mains pour écrire cet article, en général je n'en parle pas vraiment .. Ca a été une mauvaise période pour moi!
      Même si tes petits boutons sont peut-être moins important que ce que j'ai eu, je comprends que ça peut être difficile... Tu sais, aujourd'hui où je n'ai presque plus rien lorsque j'ai une poussée j'ai du mal à ne pas camoufler à mort, alors que ce n'est rien comparé à ce que j'ai eu ... Comme quoi!
      Bisous! <3

      Supprimer
  2. Oui, ça a été un période très compliquée pour moi. J'ai moi aussi 20 ans, et jusqu'à il y a 3-4 mois, je me battais "dans le vide" jusqu'à ce que mon endocrinologue me conseille tout simplement d'aller voir mon gynéco qui m'a prescrit la pilule. Depuis, plus rien ! Sauf, comme tout le monde, un par-ci, un par-là, en cas de stress ou de règles, mais je ne suis plus défigurée.
    Si ça t'intéresse, j'avais fait un article sur cette dure période : http://ariane-padawan.blogspot.fr/2015/08/les-questions-et-remarques-betes.html

    Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, toujours ces foutus hormones qui nous filent des boutons... Tu as de la chance d'avoir pu "régler" le problème avec une simple pilule. Moi ça n'a pas pu être le cas car j'ai un problème autre.. Mais c'est sur que c'est une solution!
      J'irai lire ton article avec plaisir!
      Gros bisous !

      Supprimer
  3. Wow. Je ne savais pas que tu avais enduré tout ça :( dans ma classe ou dans mon école il y avait aussi quelques jeunes dans la même situation que toi (pas beaucoup justement, je dirais vraiment 1-2 avec une grosse acné), mais personnellement je leur ai toujours parlé de la même manière. J'espère que de ton côté les choses se soient bien passées ♥
    Je suis contente que maintenant t'arrives à sortir sans maquillage !! :) Je n'ai pas de bouton, mais des rougeurs, un teint très terne, pâle (limite je n'ai presque pas besoin de changer de fond de teint entre l'hiver et l'été) et avec des cernes énormes (moi en tous cas je les trouve énormes), ce qui m'empêche de sortir pas maquillée. Tu vois, on a toutes nos petites raisons... même si on m'assure que ça va, mais moi je me sens pas à l'aise.
    Puis sinon t'as déjà essayé la pilule ? Apparemment ça aide aussi contre les boutons.. :)
    Courage ma belle, et à jeudi/vendredi ;) (si ça joue toujours pour toi !) ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma jolie!
      Oui ça s'est bien passé également de ce coté-là, avec les autres. Mais c'est au fond de moi que ça n'allait pas, c'est plutôt moi qui était différente lorsque je parlais aux autres, j'avais toujours peur de ce qu'ils pouvaient penser ou autres...
      C'est vrai qu'on a toutes nos problèmes... J'espère que les tiens ne te bloquent pas trop non plus!! C'est tellement dommage de ne pas s'accepter quand on y pense... :/
      Oui j'ai déjà essayé mais j'ai une réelle "maladie" hormonale donc la pilule ne m'aidera pas. J'ai un traitement spécial qui fait que je n'ai plus rien pour le moment !

      Gros bisous, normalement ça devrait être bon, oui!! <3

      Supprimer
  4. C'est génial, tu as fais un grand pas en avant en réussissant à sortir démaquillée, tu peux être fière de toi ♥ Comme toi j'ai longtemps eu de l'acné, jusqu'à il y a quelques mois c'était une horreur... Mais là ça c'est nettement amélioré, et j'arrive également à sortir sans faire mon teint :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que je suis fière, mais en réalité je n'ai pas vraiment de fierté à avoir car je n'ai plus une acné importante... Mais c'est déjà un grand pas pour moi!
      Je suis contente de savoir que ça s'est amélioré pour toi!! <3
      Bisous!

      Supprimer
  5. Je n'ai pas eu beaucoup de problèmes de peau mais mes cousins étaient dans le même cas que toi et pour eux non plus c'était loin d'être drôle. Je trouve que c'est très bien que tu en parles ici car je pense que beaucoup de personnes sont dans le même cas et n'osent pas en parler, très belle preuve de courage !

    RépondreSupprimer
  6. waw, quelle courage ma douce! Moi sortir démaquillée, je peux le faire mais je t'avouerai que je ne me sens pas ultra ultra à l'aise :/ j'ai encore des traces d'acné (et de temps en temps un peu d'acné) mais je vois qu'avec le temps tout ceci diminue et j'en suis bien contente :D

    RépondreSupprimer
  7. Salut ma belle je me retrouve complètement dans ce que tu dis, actuellement je suis sous roaccutane et j'ai pris rdv chez un endocrinologue pour savoir quel est la source exacte de mes problèmes. Je voulais également savoir quel est le traitement qui t'as tant aidé ? Et si tu connais et/ou déjà pris androcur ? Je t'embrasse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut! Tu as bien fait de prendre rendez-vous chez l'endocrinologue car si tu as un problème hormonale Roaccutane sera efficace sur le moment, mais tu pourras avoir une rechute quelques temps après (c'est ce que j'ai eu : à 2 reprises). Le traitement qui m'a beaucoup aidé est Androcur justement!! Mais c'est parce que j'avais trop d'hormones mâles et du coup Androcur permet d'équilibrer les deux. Ca dépend réellement de ton problème, seul l'endocrinologue pourra te dire si c'est ce traitement qu'il te faut :)
      J'espère t'avoir un peu aidé, si tu as d'autres questions n'hésitent pas! J'espère que tu auras des réponses à ton problème après ton rendez-vous!!! :)
      Bise!

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse, oui je voudrais vraiment comprendre pourquoi ? surtout que j'ai une bonne hygiène de vie(pas de produits laitiers, pas de sucres raffinés, et j'essaie de limiter au mieux le gluten ainsi que la viande. Le traitement androcur tu le prends toujours ou c'était sur un court laps de temps, parcequ' il est assez controversé ? Bisous :)

      Supprimer
  8. Bonjour Manon !
    Je me permet de t’écrire car j’ai vecue exactement la même chose que toi, deux traitements de roaccutanne qui ont fini par une rechute et je suis actuellement en androcur depuis 8 mois mais malheuresement je ne vois pas la fin ....
    J’aurai voulu savoir au bout de Cmb de temps ta peau s est amélioré ?
    Merci de ta réponse ����

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Rachel !
      Ma peau à quand même mis du temps car les hormones ne sont pas efficaces immédiatement... je pense que ca a du aller mieux après 8-10 mois... même si dès 6 mois les boutons avaient arrêté de pousser en masse... ! Ça dépend des peaux mais Ca prend du temps, bien plus qu'avec Roaccutane ! Quelle est ta dose d'androcur ?
      J'espère que ça va vite aller mieux... c'est tellement penible !

      Supprimer

Merci et à très vite ♡♡♡